Mosa est ce qu'on appelle un site perso, une initiative individuelle sans ancun but lucratif (pas de pub, pas d'accès limité, pas de paiement).
L'objectif est d'assurer une diffusion aussi large que possible aux découvertes et aux travaux réalisés (tant par des bénévoles que par des professionnels) en matière d'archéologie dans la région transfrontalière et le département des Ardennes. Il va sans dire que cette démarche ne peut que contribuer à une meilleure connaissance de notre région.
Ce site est entièrement réalisé par mes soins. Les illustrations en couleur façon "bande dessinée" sont toutes tirées de la tapisserie de Bayeux (sauf le dragon en haut à gauche et le cheval à huit jambes en haut à droite) et sont également réalisées par mes soins. Pour le bandeau du haut, elles représentent de gauche à droite : le combat de Sigurdr et Fafnir, la mort de Baldr et Odinn sur son cheval Sleipnir. Les entrelacs sont tirés de la bible dite "de Godescalc" réalisée à la demande de Charlemagne, vers 805/807.
Vous pouvez m'envoyer vos messages à cette adresse : indutiomaros@hotmail.com
Ou si vous vous sentez plus à l'aise avec du papier et un stylo :

Christophe Huguenin
26 rue du petit bois
08000 Charleville-Mézières
France
Merci à Jean-Pierre Lémant pour ses contributions
et à Georges-André Vuaroqueaux pour son aide matérielle




le combat de Sigurdr et Fafnir

La légende scandinave de Sigurd ou Siegfried (la Volsunga saga), puise une partie de ses origines dans une autre légende, le "dit de Reginn", racontant le voyage de trois dieux : Odinn, Hoenir, et Loki. Ceux-ci au cours d'une halte, chassent et tuent une loutre pour leur repas. Cette loutre n'était autre que le nain Otr, métamorphosé. Le père de Otr, Hreidmar exige un dédommagement pour la mort de son fils (le fameux wergeld des germains, le prix du sang destiné à éviter une vendetta interminable, comme celles que nous racontent les sagas islandaises). Pour se procurer la somme nécessaire, Loki contraint le nain Andvari, qui possède un anneau lui permettant de trouver facilement de l'or et des trésors, à lui remettre toutes ses richesses y compris le fameux anneau. Pour Andvari, la mesure est comble, il prononce la fameuse malédiction :

"Cet or-ci que posséda Gustr
mènera à la mort deux frères
et huit princes à la guerre ;
de mon or nul ne jouira "

Le dédommagement est versé et l'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais Hreidmar avait deux autres fils, Fafnir et Reginn. Ceux-ci réclament le partage du butin, Hreidmar refuse, ses deux fils l'assassinent et s'emparent de l'or (début de l'accomplissement de la malédiction). Par la suite, Fafnir accapare la totalité du trésor et se transforme en dragon pour le protéger. Reginn est contraint à s'exiler, il n'aura de cesse à son tour de s'emparer du trésor. Devenu forgeron, il rencontre Sigurd, jeune aventurier en quête d'exploits et de richesses, et feint de se prendre d'affection pour lui. Reginn n'a pas beaucoup de mal à convaincre Sigurd de s'emparer des richesses de Fafnir, il lui forge même une épée pour y parvenir. C'est l'épisode du combat contre le dragon. Reginn y laissera également la vie, et Sigurd y gagnera la fortune, mais quelle fortune ! C'est donc la mort des deux frères annoncée par la malédiction. Par la suite ce sera sur Sigurd et son entourage que s'exercera la malédiction. Le célèbre Niebelungenlied, version allemande du XIII° siècle fait débuter son récit à ce moment là, et c'est de plusieurs milliers d'hommes dont l'anneau causera la mort. (Haut de la page)




la mort de Baldr

Baldr, le fils d'Odinn et de Frigg, était un dieu de lumière, de bonté, de justice et de fertilité, bref le bonheur assuré pour la terre des hommes et des dieux. Mais sa mère vit en rêve le présage de sa mort. On fit donc jurer à toutes les choses et les êtres de la terre et de l'univers de ne jamais faire de mal au dieu bon. Malencontreusement, on avait omit de faire également jurer le gui, jugé trop insignifiant pour causer quelque mal que ce soit. Loki, qui en permanence était à l'affût d'un mauvais coup, s'arrangea pour se faire fabriquer une flèche de gui vert. Il instigua également un genre d'épreuve où tous les dieux bombarderaient Baldr de projectiles divers afin de s'assurer de l'efficacité du jurement de toutes les choses et les êtres de la terre et de l'univers. Et effectivement, aucune arme, aucun projectile ne pouvait nuire au dieu bon, à la grande satisfaction de chacun. Loki fit alors venir Hodr, le frère aveugle de Baldr, et sans trop lui expliquer les détails de l'affaire, l'engagea à s'essayer à son tour à cette épreuve, il guida même le bras du pauvre aveugle. La flèche de gui, qui n'avait rien juré, transperça le corps de Baldr, qui mourut sur le champ. C'est ainsi que Loki, ce dieu sournois et mauvais, réussi à empêcher le bonheur éternel sur la terre et dans l'univers.

Loki est le fils de deux géants maléfiques, Farbauti et Laufey. Il a belle et aimable apparence, mais il est fourbe et malveillant. Comme beaucoup d'autres dieux, il a le don de se transformer en toutes sortes de créatures. Considéré comme un des dieux du feu et de la sorcellerie, son activité préférée, presque congénitale consiste à semer la discorde parmi les dieux et les humains. Il ne supporte pas de voir les jours se dérouler sans aucun accroc. Néanmoins, il est admis de plein droit au séjour des dieux. Quelques uns de ses enfants sont de hautes figures du panthéon maléfique : Jormundgangr, le serpent qui enlace toute la terre et se terre dans les racines de l'arbre Yggdrasyl, Hel la gardienne des enfers, et Fenrir, le loup monstrueux qui tuera Odinn lors du Ragnarök. Un de ses autres enfants, Vali, sera transformé en loup et dévorera son propre frère. Pour sa responsabilité dans la mort de Baldr, il fut enchaîné avec un gros rocher sur les genoux, un sur les reins et un sur les épaules, un serpent venimeux bavant son venin en permanence fut placé au-dessus de sa tête. La femme de Loki, Sygin, recueillait le venin dans un bol afin d'en préserver son époux, mais à chaque fois qu'elle allait vider le bol, le venin se répandait sur Loki qui se tordait alors dans d'atroces souffrances, causant ainsi des tremblements de terre. Lors de l'accomplissement du destin des dieux, le Ragnarök, Loki sera à la tête des armées du chaos lancées à l'assaut de notre monde structuré et organisé. Pour G. Dumézil, Loki était l'exemple parfait du trickster. (Haut de la page)




Odinn sur son cheval Sleipnir

Odinn est le souverain des dieux du panthéon scandinave et germanique (Wotan). Sa personnalité est relativement complexe, il peut être bénéfique ou maléfique pour les êtres humains, selon son intérêt. Père de toute chose, il est l'un des dieux de la guerre et de la mort, mais aussi celui de la connaissance, de la sagesse, de la poésie et de la magie. Il a acquis son grand savoir en restant pendu neuf jours et neufs nuits aux branches de l'arbre du monde, Yggdrasyl, et en sacrifiant son œil pour pouvoir boire au puit de Mimir, source de poésie et de magie. Il est connu pour être l'inventeur des runes. Ses deux corbeaux, Huginn et Muninn, parcourent le monde inlassablement en écoutant tout ce qui se dit, et le soir viennent se poser sur son épaule pour lui faire leur rapport. Son cheval à huit jambes s'appelle Sleipnir, il est le fruit d'une union contre nature entre le fourbe Loki, transformé en jument et l'étalon d'un géant maléfique. Heureusement, Sleipnir n'a pas hérité de la perfidie de ses concepteurs, et Odinn aime à le chevaucher en parcourant le ciel, au-dessus des mers et des montagnes. Odinn se rend souvent parmi les humains vêtu de sa cape et de son chapeau bleus. Sous l'apparence d'un vieillard borgne, il teste leur générosité, leur savoir poétique, ou les incite à la guerre. (Haut de la page)




Accueil